Profession libérale
Artisan / Commerçant
Auto-entrepreneur

Je suis assuré à La Ram et j’ai des enfants

Vos enfants mineurs vous sont rattachés automatiquement. Vos enfants majeurs, et autres personnes majeures (frères, sœurs ou autres) résidents en France de manière stable et régulière, restent affiliés au régime dont ils dépendent actuellement. Néanmoins s’ils entrent sur le territoire national pour la 1ère fois, ils doivent demander leur rattachement au régime général.

Je suis assuré à La Ram et j'ai des enfants
Tout savoir sur la maternité-paternité
Déclarer un changement de situation
Inscrire mes bénéficiaires
Tout savoir sur le rattachement de mes enfants

A quel régime rattacher vos enfants ?

Jusqu’à leur majorité, vos enfants peuvent être rattachés sur les dossiers des deux parents même s’ils appartiennent à des régimes de sécurité sociale différents. Attention, aux 16 ans de l’enfant une seule carte Vitale personnelle leur sera délivrée à partir du dossier dit de « rattachement principal ». Ils resteront rattachés « pour ordre » mais sans carte Vitale sur le compte de l’autre parent.

Souvent, ce choix dépend des garanties offertes par votre assurance santé complémentaire ou celle de votre conjoint.

Sachez qu’en termes de prestations obligatoires, la Sécurité sociale pour les indépendants offre les mêmes garanties que le régime général.

Pour rattacher un bénéficiaire :

 


Mes enfants résident à l'étranger, pourquoi ne sont-ils pas inscrits ?

Je touche des allocations familiales ...  Ils doivent résider sur le territoire français, pour bénéficier d’un régime d’Assurance maladie français.

Mon enfant vient de naître, que dois-je faire ?

Pour que nous puissions l’affilier sous votre protection sociale, vous devez nous transmettre un extrait d'acte de naissance.

Mon enfant majeur n'a aucune ressource, peut-il bénéficier de ma couverture sociale ?

Si votre enfant majeur est déjà affilié à un autre régime d’Assurance maladie et qu’il est sans ressource, il restera affilié à ce régime au titre du critère de la résidence et ce jusqu’à ce qu’il entreprenne une activité professionnelle qui le fera relever du régime dont dépend cette activité.